NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Le Dossier

Des élections régionales historiques en Nord-Pas-de-Calais-Picardie – Bilan dans l'Arrageois

1 - Le contexte


Les élections régionales de décembre 2015 pour la toute nouvelle région Nord-Pas-de-Calais Picardie ont marqué les esprits. D’abord, ce sont les premières élections depuis la grande réforme des collectivités territoriales, votée par les parlementaires, donnant naissance à 18 nouvelles grandes régions. C’est également le dernier scrutin national au suffrage universel avant les présidentielles de 2017, aucune élection n’ayant lieu en 2016. Des élections inédites puisque c'est la toute première pour la grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, sur un territoire vaste de 31 813 km(2) qui habitent près de six millions d'habitants. Parmi les candidats de ces élections régionales, figure Xavier Bertrand, maire de Saint-Quentin au moment de l’élection, membre également du parti Les Républicains (anciennement UMP). Il rassemble autour de lui quatre listes : Les Républicains, l’UDI, le MoDem et le CPNT (chasse, pêche, nature et tradition). ; le second, Pierre de Saintignon est un membre du parti socialiste. Ce proche de la maire de Lille Martine Aubry, connaît le conseil régional puisqu'il était conseiller de 1998 à 2015, et surtout vice-président de la Région Nord-Pas-de-Calais, au côté de Daniel Percheron. Enfin, Marine Le Pen, présidente du Front National et du rassemblement Bleu Marine, qui est au centre des attentions depuis les élections réussit aux Européennes 2014 (première grande victoire sur une élection nationale) et aux départementales, progressant encore dans les sondages au niveau national (25,25% au 1er tour).

Pour ces régionales 2015, les principaux instituts de sondage (Harris Interactive, Odoxa, Elabe, OpinionWay, TNS Sofres, Ipsos), donnent la liste de Marine Le Pen en tête au premier tour devant le regroupement des Républicains et alliés de Xavier Bertrand et le Parti Socialiste de Pierre de Saintignon. Une tendance qui va se confirmer jusqu'au scrutin du 6 décembre 2015.


Votre avis


Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Lire aussi

2 – Des résultats historiques

 Au soir du 1er tour, le 6 décembre 2015, le Front National et le Mouvement Bleu Marine réalisent un score historique au niveau national : 28% des votes, devant la droite (27%) e ...

3 – La gauche tente de digérer son échec, « C’est un immense gâchis », estime Patrick Kanner

L\'alliance de la gauche au second tour avait été la principale raison de la victoire aux élections régionales de 2010. À l’issue du premier tour, largement ...

4 – Dans l’Arrageois : un Front National qui ne cesse de progresser

 Le territoire de l’Arrageois n’a pas fait exception : lui aussi a vu le Front National très largement en tête au premier tour. Des scores très impressionn ...

5 – L’Arrageois très bien représenté au sein du nouveau Conseil Régional

 Ils sont 8 élus du territoire à faire partie de ce tout nouveau conseil général depuis le 4 janvier dernier. Parmi eux, le maire d’Arras Frédér ...

6 – Quelles conséquences pour la suite ?

Ces élections régionales révèlent une tendance : le mouvement de Marine Le Pen se développe, s’organise, et se montre en constante progression sur les deux ...

7 – Le Canal Seine Nord : le premier gros dossier de l’équipe de Xavier Bertrand

 Depuis 1993, ce projet était dans les esprits. Comment présenter ce chantier ?
Une liaison à grand gabarit entre le port du Havre jusqu’au Benelux, d’ ...

8 - Philippe Rapeneau : "Nous devons être des facilitateurs pour le monde de l’entreprise"

Philippe Rapeneau est devenu, le 4 janvier dernier, le 4e vice-président du Conseil Régional au côté de Xavier Bertrand. Il sera en charge du développement du ...

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais