NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte

Le Dossier

La région a un nouveau nom : les Hauts-de-France.

Les enseignes s’adaptent, tandis que la région travaille sur la signalétique.


 Pour le moment, nous ne sommes qu’au début du processus de la nouvelle mise en place de la signalétique, comme dans les transports, où la SNCF a tout récemment modifié l’habillage de ses trains régionaux et où l’on peut désormais entendre, en gare « Le train région des Hauts-de-France, n°… ». Dans les enseignes de la région, par contre, tout est encore à travailler. Magali travaille pour un pôle innovation et développement sur le territoire. présente au salon Créer de Lille, elle n’est pas inquiète, « Nous dépendons du conseil régionale. Nous travaillons avec tout l’écosystème recherche/innovation. Nous sommes en pleine réflexion pour ne pas avoir l’impression d’imposer notre savoir-faire avec d’autres territoires notamment. Il est important que chacun explique ce qu’il faisait et au final de travailler tous ensemble. Maintenant que le nom est implanté, maintenant que le visuel est là, nous pouvons l’envisager. »

À son niveau, et comme beaucoup d’agences que nous avons sollicité (Arras, Cambrai, Lille, Maubeuge), le constat est sans appel : plus de compétences, de nouveaux collaborateurs et la découverte de territoires méconnus jusque là, ce qui peut considérablement développer l’activité, « Nous avons conscience que le plus gros travail, ce sera de créer nos nouveaux visuels. Nous n’avons eu connaissance du nouveau logo de la région qu’au mois de juillet dernier. Ce travail, que nous avons dû accélérer pour nos différents salons professionnels, sera très long, très compliqué. Pour l’instant il y a beaucoup de visuels où nous avons juste changé le logo de la région. En juillet, ce nouveau logo nous a incités à devoir revalider les supports de communication : charte graphique, police … Pour le salon « Créer », nous avons dû avoir la réponse définitive deux semaines avant. Voyez donc comment nous devons nous adapter ! C’est normal, c’est compliqué, c’est une forte institution. Dans le conseil régional, il faut que tout le monde soit d’accord. »

Ce temps précieux, qui coûte pas mal d’argent, a fait nettement ralentir la communication de plusieurs boîtes de la nouvelle région. Pendant six mois, rien n’a filtré, jusqu’à ce jour du 14 mars 2016, où le travail s’est accéléré « Tout cela, c’est très politique, poursuit Marie, de « J’innove en Nord-Pas-de-Calais ». Est-ce que notre slogan, qui était très Nord Pas de Calais, va pouvoir continuer ? Nous nous sommes posés la question. Ce sera comme cela jusque-là fin de l’année 2016. On tâtonne un peu, et on est là pour servir l’intérêt général. Tout le monde marche sur des oeufs, notamment vis-à-vis des travaux réalisés par les deux régions Nord Pas de Calais et Picardie, de peur de ne pas avoir la même philosophie. Il faudra que l’on arrive vite à se mettre d’accord pour ne pas poursuive cette perte de temps qui dure depuis fin 2015. »


Votre avis


Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Lire aussi

Nouvelle région, nouvelle identité, et nouveau fonctionnement.

La région Nord-Pas-de-Calais-Picardie a été nommée région des « Hauts-de-France » le 14 mars dernier lors d’une séance pl&eacut ...

Il y a 30 ans, les « Hauts-de-France » étaient déjà utilisés par l’association BGE.

 BGE, autrement dit « Boutique de Gestion pour Entreprendre », née en 1979, est une association qui aide les entreprises à installer leur projet. Une fois c ...

À propos du changement de nom, voici les témoignages recueillis par arrageois.info

Réaction de Frédéric Leturque

"Oui, j’ai rencontré des gens mécontents, qui avaient des difficultés à adhé ...

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais