NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Sur le terrain

[INTERVIEW VIDEO] Nous avons vu le 15h17 pour Paris de Clint Eastwood, tourné pour quelques scènes à Arras en septembre dernier

Le film vient de sortir ce mercredi dans les salles, et il n'avait jusqu'à présent pas été montré à la presse


Par Jean Rimbaud

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Le plus grand mystère planait sur le nouveau film de Clint Eastwood, qui souvenons-nous avait posé ses caméras le 1er septembre dernier dans la cité arrageoise, quasiment deux ans après l'évènement qu'il relate.
Retour sur le tournage : http://www.arrageois.info/terrain-tournage-le-15h17-pour-paris-336.html

Ce mercredi matin, le chroniqueur cinéma de la première radio de France, RTL évoquait à l'antenne le fait que son média, ainsi que comme de nombreux autres, aucun n'aient été invités par le service de presse du distributeur à découvrir le film, comme cela se fait généralement, et jusqu'à présent systématiquement pour un film de Clint Eastwood.

Seuls, les figurants arrageois du film, pour les scènes tournées sur le quai de la gare SNCF, ont été invités à une projection privée sur Paris, il y a un peu plus d'une semaine.

Que vaut ce 15h17 pour Paris ?
Comme à son habitude, et dans le registre des faits de société et d'actualité relatés à l'image par le cinéaste quadragénaire, ce nouveau film est très efficace.
Certes, celui-ci s'attache à nous faire découvrir ses trois protagonistes, dès leur jeunesse, en prenant quelques moments forts de leur vie, jusqu'au point d'orgue, où ceux-ci sont consacrés héros du Thalys après avoir désarmé et empêché un drame d'ampleur internationale, le 21 août 2015.
Militaire non accompli, c'est au cours de ce voyage à Paris que Spencer Stone va révéler ce qui l'a jusqu'à présent toujours animé : sauver des vies. 
Le film n'est pas pour autant exempt de défauts en pronnant valeurs patriotiques, cultuelles, ou militaires pro-américaines. Son découpage reste très proche de son précédent film Sully.
Si Eastwood réussi à nous plonger avec un certain intérêt au coeur de ce qui anime Stone, il arrive à nous scotcher sur le siège pour les dix minutes que représentent l'attaque.

Et Arras à l'image dans tout ça...
Par soucis de réalisme, le cinéaste hollywoodien avait posé son train à grande vitesse dans la gare arrageoise, et a invité certains protagonistes à incarner leur propre rôle à l'image. Ils se reconnaitrons.
Pour autant, si la gare est reconnaissable, nous pourrons regretter qu'elle ne soit nullement citée, ou évoquée. Mais pour autant, la ville et la gare s'offrent un moment de gloire international, et une immortalisation sans pareil, à l'image de l'ex président François Hollande, remettant la légion d'honneur, avec de très larges extraits d'images d'archives.

Le 15h17 est sorti ce mercredi 7 février, et est bien entendu visible au cinémovida. Les horaires des scéances sont disponibles ici : http://www.arrageois.info/filmensalle-le-15-17-pour-paris-arrageois-2722.html .

Web tv

Vidéos associées


Retour

Autres articles :

ARRAS : Le Pass'Jeune 2018 est désormais lancé.
Par François Greuez
Ce dispositif Pass Jeune a été lancé en 2015, et a permis de toucher en 2017, 514 jeunes âgés de 11 à 17.

Le 19 Février 2018

ARRAS : Un grand plongeon vers le monde imaginaire d'Atrebatia.
Par François Greuez
Durant ce week-end, avait eu lieu à Arras, les escales imaginaires d'Atrebatia, un rendez-vous unique réunissant l'élite des créatures fantastiques mais quelques uns des plus grands auteurs, conteurs, illustrateurs de l'univers fantastique.

Le 18 Février 2018

ARRAS : Le dispositif "Happy Familivres" désormais lancé.
Par François Greuez
Ce 15 Février avait eu lieu dans une école maternelle à Arras, le lancement officiel du dispositif Happy Familivres, avec la présence d'élus, de la CAF , de la ligue de l'enseignement et de l’éducation nationale.

Le 15 Février 2018

ARRAS : Un élan de soutien et d'espoir pour Elhadj Bah, menacé d'expulsion.
Par François Greuez
Elhadj Bah est Guinéen et vit dans la région depuis cinq ans. Il y a quelques jours, il reçoit un avis d’expulsion. Sa demande d’asile a été refusée par la Préfecture. Fort heureusement, un grand nombre d'amis et de personnalités le soutiennent, à la suite de son engagement associatif et autre au sein de la ville.

Le 14 Février 2018

ARRAS : Déambuler dans les escales imaginaires du festival Atrebatia.
Par François Greuez
Les 17 et 18 Février aura lieu la 4e édition du festival Atrebatia, escales imaginaires, organisé par l'association La Guilde Dol Hrokr.

Le 12 Février 2018