NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Sur le terrain

A la rencontre de Jean-Marie Vanlerenberghe

L'ancien maire d'Arras est toujours aussi actif dans l'arrageois


Par Thibaut PAQUIT (avec Stéphane Dessenne)

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Arrageois.info s'est rendu au cabinet du sénateur et ancien maire d'Arras, Jean-Marie Vanlerenberghe. Nous sommes revenu avec lui sur sa mandature et sur ce qu'il pense de la ville aujourd'hui.

De 1995 à 2011, Jean-Marie Vanlerenberghe a occupé le siège de la mairie d'Arras en "repensant" la ville. L'embellissement du centre ville, création de la Communauté Urbaine d'Arras, Jean-Marie Vanlerenberghe a débuté sa mandature en s'inspirant des villes Flamandes comme Bruges, "C'est une ville trois fois plus grande qu'Arras. Je m'étais rendu à la chambre de commerce en Belgique, où il montrait la beautée de la ville, de ses places. Et en contrepoint, la place d'Arras totalement vide ! J'ai été choqué ! C'est à ce moment-là qu'il fallait repenser la ville, et qu'Arras revivra quand la Grand Place s'animera. Regardez le résultat aujourd'hui."

Les coulisses du Main Square Festival

La méconnaissance de la ville à l'époque le pousse à réfléchir sur des événements à organiser : "Une fois par an, un événément, voir pourquoi pas passer au moins une fois dans un journal télévisé. Pour voir Arras, pour voir une ville qui bouge. Il fallait surtout avoir le flair." Délocalisé l'événement aux alentours de la ville n'était pas du goût de Jean-Marie Vanlerenberghe. Il fallait mettre en valeur le centre, les places : "Il fallait faire venir une vedette. Le tout premier nom que l'on coché, c'est Luciano Pavarotti. Un peu cher, presque 600 000 francs à l'époque. Mais nous avons quand même organisé un concert de Johnny Halliday, sur la Grand Place, en 1996. 8 000 personnes. On voit donc que cela peut marcher !"

Les idées viennent donc tout naturellement pour l'équipe municipale de l'époque. Et la rencontre qui changera tout : France Leduc, une organisatrice de concert, tombe sous le charme de la Grand Place "C'était un tourbillon cette jeune femme. Je lui ai donc dit Allez-y, proposez-nous des noms. Et c'est de là que l'on a accueilli de grands noms."

Jean-Marie Vanlerenberghe se dit "fier de ce qu'il a apporté. J'espère que les gens le reconnaissent. On me dit "Merci". Et je savais derrière que Frédéric Leturque avait la même ambition et le talent pour le faire. Il est différent et c'est ce qu'il faut."

Web tv

Vidéo associée


Retour

Autres articles :

ARRAS : La ville organise sa première conférence « Le Sport en Débat » le 5 mars.
Par François Greuez
La Ville d'Arras organise sa première conférence "Le Sport en Débat" le mardi 5 mars 2019, à 18h, au Casino.

Le 14 Février 2019

ARRAS : Un ciné-débat sur le film « Pupille » au Cinémovida le 26 Février
Par François Greuez
L’UDAF 62, EFA 62 et le Cinémovida d’Arras co-organisent un ciné-débat autour du film Pupille. Au Cinémovida d’Arras le mardi 26 février 2019, à 19h15.

Le 14 Février 2019

ARRAGEOIS : Arras Pays d'Artois propose un atelier jeune public le 20 Février
Par François Greuez
Ton après-midi commence par une visite de la Grand’Place et de la Place des Héros. Découvre leur histoire passionnante et admire l’architecture de cet ensemble unique de façades de style baroque flamand. Puis en atelier, encadrés par une animatrice, frotte-toi à la technique du pop-up pour réaliser ta propre façade en relief.

Le 14 Février 2019

REGION : Laurent Tapadinhas nommé directeur régional de l’environnement, de l’aménagement et du logement Hauts-de-France
Par François Greuez
Laurent Tapadinhas, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé directeur régional de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) des Hauts-de-France.

Le 14 Février 2019

PAS DE CALAIS : Le Président du Département du Pas-de-Calais interpelle le Président de la République suite à la carte scolaire 2019 – 2020
Par François Greuez
Le Président du Département, Jean-Claude Leroy, a tenu à réagir au projet de carte scolaire 2019/2020 présenté par l’Inspection académique dans le Pas-de-Calais.

Le 14 Février 2019