NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

ARRAGEOIS : La Maroquinerie Thomas choisit l'Arrageois pour sa nouvelle implantation industrielle.

Le groupe Maroquinerie Thomas, fabricant d’articles de maroquinerie, crée en 1937 et disposant déjà de plusieurs ateliers en France pour des grands noms de la mode, emploie au total plus de 1300 salariés. Entreprise familiale dirigée par Thierry et Yann Thomas ainsi que par plusieurs membres de la famille, elle surfe sur une très forte dynamique de ce secteur d’activité, où le label « made in France » est essentiel. Afin de poursuivre son développement, l’entreprise doit maintenant disposer rapidement d’une nouvelle usine en France.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Après plusieurs mois de recherche sur le quart Nord Est du pays, Maroquinerie Thomas a retenu la Communauté Urbaine d’Arras et son site d’activité Actiparc pour poser ses bagages. La présence d’un premier atelier existant dans la région permettra par ailleurs d’envisager des synergies industrielles.
 

Le Made in France a le vent en poupe et va permettre à l’entreprise d’envisager la création de plus de 250 emplois d’ici 4 ans, et d’investir plus de 6 millions d’euros, avec un démarrage rapide dans un atelier relais de l’agglomération dès le début de l’année 2019, le temps de débuter la construction de l’unité de production dédiée, d’une surface d’environ 3 000 m2.

Cette implantation, particulièrement significative pour l’Arrageois, a été rendue possible par le partenariat très intense associant le Conseil régional des Hauts-de-France, la Préfecture du Pas-de-Calais et la Communauté Urbaine d’Arras. L’implication très forte de ces trois structures et le suivi du dossier à leur plus haut niveau a constitué un facteur clef de succès.
 

Les autres critères recherchés par l’entreprise étaient axés sur l’accessibilité du site d’accueil et ses équipements, la qualité de vie, la disponibilité de l’emploi féminin, la culture du travail, et les dispositifs d’aides financières à l’implantation et à la formation, pour une production qui nécessite une grande précision dans les gestes pour garantir des produits hauts de gamme et de grande qualité.
 

Cette implantation confirme que la France et notamment la Région Hauts-de-France disposent d’atouts solides et d’une mobilisation très partenariale qui permettent encore à de belles entreprises industrielles de créer emplois et valeur ajoutée.


« Nous ne pouvons que nous réjouir de l’arrivée de la Maroquinerie Thomas sur le territoire. Il y a plusieurs semaines, Philippe Rapeneau était allé au siège de l’entreprise pour défendre âprement et avec conviction notre candidature pour une implantation dans le Grand Arras. Je me suis ensuite attaché à poursuivre le travail, avec le soutien particulièrement déterminé du Président de la Région Hauts-de-France, de monsieur le Préfet du Pas-de-Calais et de leurs équipes. L’arrivée d’une nouvelle unité de production dans la Communauté Urbaine d’Arras est la preuve concrète de notre attractivité reconnue par le monde économique, et notamment dans le monde de l’industrie.
Après l’annonce de l’implantation du LFB, laboratoire de fractionnement biologique, l’extension spectaculaire de la plate-forme logistique Orchestra, mais aussi le développement d’un grand nombre de nos entreprises, le Grand Arras tient toute sa place dans le développement économique de la Région Hauts de France. Dans les semaines à venir, avec l’aide de nos partenaires, nous accompagnerons la direction de la maroquinerie pour recruter la main-d'œuvre qualifiée pour démarrer la production, pour aider à l'installation des nouveaux salariés, pour soutenir la construction du nouveau bâtiment
» rappelle Pascal Lachambre, Président de la Communauté Urbaine d’Arras

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

ARRAS : Découvrez l’hôtel et le parc de la préfecture ce 22 Septembre.
Par François Greuez
A l’occasion de la 36ème édition des « Journées Européennes du Patrimoine », l’hôtel et le parc de la Préfecture du Pas-de-Calais seront ouverts au public le dimanche 22 septembre 2019 de 10h à 12h et de 14h à 18h. 

Le 16 Septembre 2019

ARRAGEOIS : Pour inciter les habitants à prendre moins la voiture, des aménagements cyclables ont été réalisés
Par François Greuez
A l’occasion de la semaine de la mobilité 2019, la Communauté Urbaine d’Arras et Artis vous propose le samedi 21 septembre une balade à vélo pour découvrir des itinéraires cyclables. En 2019, la Communauté Urbaine d’Arras a poursuivi ses aménagements cyclables, dans la ville, mais aussi dans les communes rurales, pour faciliter l’usage du vélo au quotidien.

Le 16 Septembre 2019

ARRAS : Le Festival les Inouïes, « Sur un malentendu » avec la Compagnie Les Sourds-Doués le 22 Septembre
Par François Greuez
Très appliqué, le quatuor attaque son fameux programme… Mais soudain, ça déraille et le cap du récital semble bien difficile à tenir : comment poursuivre avec quatre artistes fêlés, bien singulièrement cravatés et devenus incontrôlables ?!

Le 15 Septembre 2019

ARRAS : La transformation de la gare d'Arras et de la Petite Vitesse se dessine avec les habitants.
Par François Greuez
Porte d'entrée dans le territoire, la gare d'Arras et ses 4 millions de voyageurs chaque année, va faire l'objet d'une concertation avec les habitants du territoire pour imaginer la gare de demain, le quartier de demain aussi, en y intégrant notamment de nouvelles mobilités.

Le 14 Septembre 2019

ARRAS : Un exemplaire inédit du Traité de Versailles au Musée des Beaux Arts.
Par François Greuez
Cet exemplaire, de format plus réduit que le traité lui-même, fut remis à Jules Laroche, diplomate français et l’un des principaux négociateurs pour la France à la Conférence de la Paix du 28 juin 1919 à Versailles.

Le 12 Septembre 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais