NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

ARRAS: Un grand débat National a eu lieu ce 5 Mars au lycée Guy Mollet

Ce mardi 05 mars 2019 entre 14 heures et 16 heures plus d’ une centaine de lycéens du Lycée Guy Mollet d’Arras ont été réunis pour débattre dans le cadre du Grand Débat National. « Ils sont entrés dans l’Histoire » pour reprendre l’expression motivante d’une professeure d’histoire-géographie.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

A l’initiative d’Enzo Leleu, élève en terminale économique et sociale et vice-président du conseil des délégués pour la vie lycéenne, et de Jean-Marc Caron professeur de sciences économiques et sociales, le débat s’est progressivement préparé.
 

Enzo a sollicité un rendez-vous à la Préfecture d’Arras où il avait réalisé un stage-citoyen. Ainsi ils ont pu rencontrer monsieur Bessaha, directeur de cabinet du Préfet et sa chef de cabinet. Habitués par leur participation à des Débats dans tout le département, ces interlocuteurs nous ont donné des conseils précieux, de l’enthousiasme et la promesse de venir au lycée accompagnés de personnes bénévoles pour jouer les rôles de garant des débats ou d’animateur.
 

De leur côté, ils ont prévenu par courrier monsieur Macron qui nous a rapidement répondu pour encourager les élèves et former des vœux de réussite.
Donner la parole aux jeunes et surtout les écouter, l’occasion n’est pas si fréquente !
Avec un peu d’appréhension nous approchions du jour J : comment les jeunes allaient-t-ils réagir ?
Prendraient-t-ils la parole ?
Sous les auspices du buste de Marianne, un des symboles de notre République et de quelques rayons de soleil la parole s’est libérée et les jeunes et, répartis en 4 groupes, ils ont présenté des propositions dignes d’intérêt, tolérantes et réalistes. Elles seront envoyées aux organisateurs du Grand Débat National.

 

Démocratie et citoyenneté

Instaurer le Référendum d’initiative citoyenne, réduire le nombre d’élus et leur rémunération, rendre le vote obligatoire, revoter si le vote blanc est trop important, donner plus d’informations sur le rôle des élus, réfléchir à un droit de vote pour les mineurs, organiser plus de réunions publiques avec les jeunes, contrôler davantage les réseaux sociaux, lutter contre les discriminations dans l’entreprise.

Les services publics

Rendre encore moins chère les études supérieures notamment dans les Grandes Écoles.
Permettre aux citoyens de saisir l’IGPN, plus de police de proximité notamment le soir, simplifier encore davantage les démarches administratives, augmenter le personnel dans les hôpitaux et mieux permettre à ses usagers de présenter des réclamations notamment au sujet de la qualité des soins aux Urgences, inciter à faire plus attention aux personnes âgées. Plus de voies ferrées pour les dessertes locales et développer les lignes de bus inter-villages.

Transition écologique

Interdire le glyphosate. Réduire les emballages, utiliser des contenants réutilisables et interdire le plastique. Promouvoir les zones piétonnes, augmenter le nombre d’abris à vélo, favoriser l’accès aux voitures électriques. Baisse progressive du recours à l’énergie nucléaire. Investir davantage pour dépolluer les océans, aider les agriculteurs dans leur transition au bio, mieux être informé des disparitions d’espèces vivantes, baisser le prix des transports en commun et même les rendre gratuits. Interdire l’éclairage de nuit des vitrines de magasins.

Fiscalité et dépenses publiques

Rétablir l’Impôt sur la Fortune, réduire la TVA sur certains produits comme l’eau, les produits pour les enfants etc.
Réserver le CICE aux PME. Mieux imposer les Firmes multinationales, site internet d’information sur l’utilisation des impôts, augmenter le minimum vieillesse. Facilité le logement étudiant.
 

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

ARRAS : Découvrez l’hôtel et le parc de la préfecture ce 22 Septembre.
Par François Greuez
A l’occasion de la 36ème édition des « Journées Européennes du Patrimoine », l’hôtel et le parc de la Préfecture du Pas-de-Calais seront ouverts au public le dimanche 22 septembre 2019 de 10h à 12h et de 14h à 18h. 

Le 16 Septembre 2019

ARRAGEOIS : Pour inciter les habitants à prendre moins la voiture, des aménagements cyclables ont été réalisés
Par François Greuez
A l’occasion de la semaine de la mobilité 2019, la Communauté Urbaine d’Arras et Artis vous propose le samedi 21 septembre une balade à vélo pour découvrir des itinéraires cyclables. En 2019, la Communauté Urbaine d’Arras a poursuivi ses aménagements cyclables, dans la ville, mais aussi dans les communes rurales, pour faciliter l’usage du vélo au quotidien.

Le 16 Septembre 2019

ARRAS : Le Festival les Inouïes, « Sur un malentendu » avec la Compagnie Les Sourds-Doués le 22 Septembre
Par François Greuez
Très appliqué, le quatuor attaque son fameux programme… Mais soudain, ça déraille et le cap du récital semble bien difficile à tenir : comment poursuivre avec quatre artistes fêlés, bien singulièrement cravatés et devenus incontrôlables ?!

Le 15 Septembre 2019

ARRAS : La transformation de la gare d'Arras et de la Petite Vitesse se dessine avec les habitants.
Par François Greuez
Porte d'entrée dans le territoire, la gare d'Arras et ses 4 millions de voyageurs chaque année, va faire l'objet d'une concertation avec les habitants du territoire pour imaginer la gare de demain, le quartier de demain aussi, en y intégrant notamment de nouvelles mobilités.

Le 14 Septembre 2019

ARRAS : Un exemplaire inédit du Traité de Versailles au Musée des Beaux Arts.
Par François Greuez
Cet exemplaire, de format plus réduit que le traité lui-même, fut remis à Jules Laroche, diplomate français et l’un des principaux négociateurs pour la France à la Conférence de la Paix du 28 juin 1919 à Versailles.

Le 12 Septembre 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais