NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

DOUAISIS : Connaissez-vous le Filet Morand ?

Il s’agit d’un cours d’eau qui prend sa source à Ostricourt et traverse les communes de Leforest et Evin-Malmaison (Pas de Calais). A la fin du mois, des travaux démarreront pour la création d’une zone d’expansion de crues et de son fossé d’alimentation en amont de la rue Jules Guesde.  


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Pourquoi ces travaux ? Avec le passé minier du secteur et l’urbanisation, le lit du Filet Morand a été modifié. Le cours d’eau a été connecté au réseau d’assainissement local et provoque des débordements récurrents vers le milieu naturel. La Pévèle Carembault et la Communauté d’agglomération Hénin-Carvin s’associent pour régler les problématiques d’inondations. Sur le territoire d’Ostricourt, le projet est décomposé en plusieurs phases.

Retenir jusqu’à 3 200 m3

En 2018, la Pévèle Carembault a réalisé le curage et la renaturation du cours d’eau afin de lui rendre son naturel et redynamiser sa biodiversité.

En 2019, la Communauté de communes a acquis des terrains d’une surface globale de 25 000 m² pour créer une zone d’expansion de crues, dont les travaux démarreront le lundi 19 août prochain. Cet aménagement permettra de retenir jusqu’à 3 200 m3 d’eau en cas de fortes précipitations. L’objectif est ensuite de rediriger les eaux pluviales de la rue Florent Evrard vers la zone d’expansion de crues.

Le montant des travaux s’élève à 350 000 euros HT financés, par les fonds européens FEDER et par l’Agence de l’Eau à 80%.

La Pévèle Carembault a délégué au 1er janvier 2019 sa compétence GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) à l’USAN, syndicat mixte, pour plusieurs communes dont celle d’Ostricourt. Elle reste cependant maitre d’ouvrage délégué afin de finaliser ce projet.

 

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

ARRAS : Découvrez l’hôtel et le parc de la préfecture ce 22 Septembre.
Par François Greuez
A l’occasion de la 36ème édition des « Journées Européennes du Patrimoine », l’hôtel et le parc de la Préfecture du Pas-de-Calais seront ouverts au public le dimanche 22 septembre 2019 de 10h à 12h et de 14h à 18h. 

Le 16 Septembre 2019

ARRAGEOIS : Pour inciter les habitants à prendre moins la voiture, des aménagements cyclables ont été réalisés
Par François Greuez
A l’occasion de la semaine de la mobilité 2019, la Communauté Urbaine d’Arras et Artis vous propose le samedi 21 septembre une balade à vélo pour découvrir des itinéraires cyclables. En 2019, la Communauté Urbaine d’Arras a poursuivi ses aménagements cyclables, dans la ville, mais aussi dans les communes rurales, pour faciliter l’usage du vélo au quotidien.

Le 16 Septembre 2019

ARRAS : Le Festival les Inouïes, « Sur un malentendu » avec la Compagnie Les Sourds-Doués le 22 Septembre
Par François Greuez
Très appliqué, le quatuor attaque son fameux programme… Mais soudain, ça déraille et le cap du récital semble bien difficile à tenir : comment poursuivre avec quatre artistes fêlés, bien singulièrement cravatés et devenus incontrôlables ?!

Le 15 Septembre 2019

ARRAS : La transformation de la gare d'Arras et de la Petite Vitesse se dessine avec les habitants.
Par François Greuez
Porte d'entrée dans le territoire, la gare d'Arras et ses 4 millions de voyageurs chaque année, va faire l'objet d'une concertation avec les habitants du territoire pour imaginer la gare de demain, le quartier de demain aussi, en y intégrant notamment de nouvelles mobilités.

Le 14 Septembre 2019

ARRAS : Un exemplaire inédit du Traité de Versailles au Musée des Beaux Arts.
Par François Greuez
Cet exemplaire, de format plus réduit que le traité lui-même, fut remis à Jules Laroche, diplomate français et l’un des principaux négociateurs pour la France à la Conférence de la Paix du 28 juin 1919 à Versailles.

Le 12 Septembre 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais