NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

PORTRAIT DE TERRITOIRE - Anais Déas, joueuse de basket

Née à Arras, elle se lance dans une nouvelle aventure dans le meilleur club français actuel, Lattes-Montpellier


Par Thibaut PAQUIT

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

 Elle a tout pour réussir et c'est le cas. Anais Déas n'est pas seulement une Arrageoise (on est chauvin un peu), c'est une jeune femme pleine de talent. Tout d'abord, c'est un pur produit de la formation arrageoise, sous les ordres de Bruno Blier, son oncle, qui fut l'entraineur du club de l'ASPTT Arras basketball. Grâce à la famille Blier-Déas, le club local a monté les échelons dans le basket féminin français, jusqu'à la première division en 2006. Anais Déas avait alors 19 ans "C'était un moment extraordinaire pour moi. Vivre ça, à Arras, avec une bande de copines, c'était un rêve".
Mais Anais Déas n'a pas fait uniquement que du basketball un métier. À côté, elle s'est formée pour devenir professeure d'EPS, puis professeure en STAPS. Savoir conjuguer une vie de basketteuse au niveau professionnel et un métier, cela ne lui a jamais fait peur, "Tout est une question d'organisation et de communication." Rien de plus, rien de moins.

L'an dernier, au club d'Aulnoye-Aymeries, Anais Déas réalise son rêve : non pas de devenir championne de France, non. Elle obtient l'assurance de pouvoir travailler à Montpellier, au sein du STAPS local. Métier en poche, libérer, elle réalise une saison pleine avec le club de l'Avesnois, pour en arriver à une historique 3e place dans le championnat de Ligue Féminine 2. Et puis, une opportunité se présente à elle : celle de rejoindre le prestigieux club de Lattes-Montpellier. Une sacrée nouvelle puisque l'Arrageoise disputera pour la première fois de sa vie, la prestigieuse compétition européenne chez les filles : l'Euroligue, "J'ai beaucoup de détermination avant cette prochaine saison qui arrive. J'arrive en tant que n°2, derrière Anael Lardy (internationale française). Ça va être tout nouveau, mais je me tiens prête".

En attendant, elle se prépare à déménager vers Montpellier avant les premiers entrainements avec son nouveau club le 23 août prochain.
Pour découvrir plus longuement Anais Déas, nous vous proposons une interview (vidéo). 


 

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées


Retour

Autres articles :

ARRAS : Le sous-préfet d'Arras, Marc Del Grande quitte l'Artois pour la Préfecture de Guyane.
Par François Greuez
Le secrétaire général de la préfecture du Pas-de-Calais et sous-préfet de l’arrondissement d’Arras, Marc Del Grande, succède au préfet Patrice Faure qui part en Bretagne.

Le 18 Juillet 2019

ARRAS : Récit de trois jours du Main Square Festival 2019.
Par François Greuez
On a pour habitude de faire toujours des articles classiques, quoi de mieux cette fois-ci, de faire un récit de ses trois jours de festivités du Main Square Festival à la Citadelle d'Arras, avec plus de 125.000 festivaliers cette année.

Le 18 Juillet 2019

ARRAS : Bilan positif et sécuritaire du Main Square Festival d’Arras 2019
Par François Greuez
L’édition 2019 du Main Square Festival d’Arras du 5 au 7 juillet a enregistré, sur les 3 jours, 115 731 entrées. 

Le 18 Juillet 2019

ARRAS : Pour sa réouverture, la piscine Daullé ouvre ses portes !
Par François Greuez
Fermée depuis le 27 septembre afin d’effectuer des travaux de rénovation, la Piscine Georges Daullé ré-ouvre ses portes ce mardi 23 avril. A cette occasion, une journée Portes Ouvertes est organisée le lundi 29 avril, de 17h30 à 20h.

Le 19 Avril 2019

ARRAGEOIS : Investir dans l’immobilier dans le Grand Arras, c’est le bon moment.
Par François Greuez
Aujourd’hui, la Communauté Urbaine d'Arras a deux bonnes raisons d’investir dans le territoire, grâce à deux dispositifs immobiliers

Le 19 Avril 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais