NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Sur le terrain

ARRAS : L'équipe du film « l'Empereur de Paris » met à l'honneur la Rue François Vidocq.

Ce 3 Novembre, un nouveau nom de rue, « François Vidocq », a été inauguré par la mairie d'Arras et l'équipe du film « l'Empereur de Paris », un événement ayant eu lieu, en amont du Arras Film Festival.


Par François GREUEZ

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Le rendez vous avait eu lieu à 16h à l'angle des rues de la Braderie et des Trois Visages, où plus d'une centaine de personnes, attendait avec impatience, l'arrivée de l'équipe du film mais plus précisément de Vincent Cassel, l'acteur chouchou des français.

L'équipe du film arrive sur place, Vincent Cassel profite de cette chaleur humaine Arrageoise, pour faire un bain de foule, les selfies et autographes étaient au programme.

Frédéric Leturque, Maire d'Arras, débute son discours en saluant l'équipe puis raconte l'histoire locale et mouvementée de Vidocq dans la cité Arrageoise.

Eugène-François Vidocq est né le 23 juillet 1775 à Arras, il était un grand aventurier devenu délinquant puis bagnard, avant d'être policier et détective privé. Il décède le 11 mai 1857 à Paris.

Vincent Cassel prend la parole d'un air étonné par rapport à Vidocq : « Ça peut paraître curieux de consacrer une rue à quelqu’un qui a été à la fois voleur, saltimbanque, bagnard, faussaire, marchand, chef de la Sûreté. Si ses parents étaient là, ils auraient été surpris. Il fait partie de l’histoire d’un homme, d’une ville et d'un monde. »

L'événement était en amont du Arras Film Festival, le soir-même, l'équipe du film présentée en avant-première « l'Empereur de Paris » au Casino d'Arras de nouveau à guichets fermés.

Sous le règne de Napoléon, François Vidocq, le seul homme à s'être échappé des plus grands bagnes du pays, est une légende des bas-fonds parisiens. Laissé pour mort après sa dernière évasion spectaculaire, l'ex-bagnard essaye de se faire oublier sous les traits d'un simple commerçant. Son passé le rattrape pourtant, et, après avoir été accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, il propose un marché au chef de la sûreté : il rejoint la police pour combattre la pègre, en échange de sa liberté. Malgré des résultats exceptionnels, il provoque l'hostilité de ses confrères policiers et la fureur de la pègre qui a mis sa tête à prix.


 

Web tv

Vidéo associée

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

ARRAS : Une opération « Bien Vu Ensemble » pour sensibiliser les usagers.
Par François Greuez
La coordination sécurité routière de la préfecture du Pas-de-Calais, la Fédération nationale des syndicats d’agents généraux d’assurance (Agéa) et l’association Droit au vélo (ADAV) organisent ce mardi 13 novembre 2018, en fin d'après-midi, une opération de sensibilisation « Bien vu ensemble ».

Le 13 Novembre 2018

ARRAS : Clap de fin pour le Arras Film Festival 2018 !
Par François Greuez
Ce Dimanche, s'est terminé, la 19e édition du Arras Film Festival 2018, une édition à la hauteur de ses attentes. Plus de 46.000 festivaliers seront venus durant ces 10 jours de festivités cinématographique.

Le 12 Novembre 2018

VIMY : Le premier ministre Canadien Justin Trudeau, s'est rendu ce samedi matin, au Mémorial de Vimy.
Par François Greuez
Ce samedi 10 Novembre, en pleine matinée, Justin Trudeau, premier ministre canadien, s'est rendu au Mémorial Canadien, à l'occasion du centenaire de la fin de la première guerre Mondiale.

Le 10 Novembre 2018

ARRAS : « They Shall Not Grow Old », le documentaire qui a bouleversé le public du Arras Film Festival.
Par François Greuez
Ce 9 Novembre, Arras Pays d'Artois organisé la présentation du film « They Shall Not Grow Old », réalisé par Peter Jackson.

Le 10 Novembre 2018

ARRAS : Deux films pour un panel d'artistes présents, pour le septième jour du Arras Film Festival.
Par François Greuez
En ce 7e jour, deux grands films étaient présentés au Arras Film Festival, «  Ma Mère Est Folle de Diane Kurys » et «Sauver et Périr de Frédéric Tellier ».

Le 09 Novembre 2018