NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

ARRAS : Récit de trois jours du Main Square Festival 2019.

On a pour habitude de faire toujours des articles classiques, quoi de mieux cette fois-ci, de faire un récit de ses trois jours de festivités du Main Square Festival à la Citadelle d'Arras, avec plus de 125.000 festivaliers cette année.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Quarante sept artistes ont foulé les scènes du Main Square Festival 2019, avec toujours le même objectif de divertir les festivaliers, la majeure partie des familles puis des jeunes quelques heures après la fin de leur année d'études ou d'examens.

Jean D'Ormesson disait « Tout le bonheur du monde est dans l'inattendu. ». L’événement estival de la région reste un moment inattendu pour les nouveaux festivaliers du Main Square festival, qui auront fait leur baptême.

 

Avec ce premier jour, d'un soleil éclatant, les organisateurs du Main Square ont (re)dévoilés leur nouveauté 2019, un nouveau lieu de fête dans la citadelle d'Arras : le Bastion. Ce lieu sera désormais consacré aux talents connus, d’autres moins de la région. Une ambiance kermesse entourée de verdures pour des personnes qui désirent s'éloigner la foule des grandes scènes, avec en cadeau une grande roue.

Des artistes comme les nordistes Dimanche, le rappeur fou Ben et le groove suave des lillois Nouveaux Climats et une dizaine d'autres durant ces trois jours ont pu jouer sur cette scène, avec un avis très positif en fin de concert.

Retour quelques mètres plus loin au Green Room, la 2e scène du Main Square Festival, les habitués connaissent bien ce lieu qui amène toujours de bons artistes actuels comme Les Rappeurs en Carton (lauréat du tremplin Main Square 2019), Lizzo, Miles Kane, la belge Angèle qui a apporté une grande foule durant 1h30 de show (elle aurait été mieux au Main Stage ?)

Suivant ensuite les Américains de Los Angeles Cypress Hill, une longue carrière de l'histoire du rap depuis 1986 avec 18 millions d'albums vendus. Ils ont certes pris un coup de vieux mais apparemment les festivaliers sont repartis très content de leur performance.

La DJ Charlotte de Witte (Belge aussi), a conquis le public du Main Square Festival pour la fin du premier jour.

Retour en arrière avec la Main Stage, scène principale du Main Square Festival, un haut lieu des belles têtes d'affiches depuis son arrivée à la Citadelle d'Arras.

Débuté par l'Irlandais Gavin James, le chouchou d'Ed Sheeran, ce chanteur avec un accent bien « Franglais » a envoyé les premiers festivaliers vers un moment de douceur.

Caravan Palace, un groupe Made In France, ont enchaîné minute par minute, avec un style électro swing, histoire de bien chauffer le public.

Le rappeur Damso a ambiancé les plus jeunes, attention « Pogo » en préparation ! Juste après, « Chris » alias Christine & The Queens a dévoilé un show à l'américaine, dans un style pop électro, avec des chorégraphies à la Mickaël Jackson et Pina Baush.

Le clou du spectacle pour ce premier jour est le Français et l'ancien Valenciennois DJ Snake, ce DJ avec son hit planétaire « Taki Taki » a mis le feu à la Citadelle d'Arras ! DJ Snake repart avec le sourire …

 

La nuit était courte, le deuxième jour débute ! Au Green Room, Bekar (Lauréat du Tremplin Main Square 2019) débute les festivités , Todiefort, Matt Corby, Maggie Rogers , Masego enchaînent, puis la French Touch avec Lomepal et le DJ Arnaud Rebotini conclus.

Même chose dans l'antre de Citadelle, avec les britanniques Jade Bird et Shame, les Français Agar Agar et Skip The Use , le groupe Lillois prend toujours un plaisir de venir à domicile dans leur région. Ambiance garantie !

Le rappeur américain Macklemore emmène la foule aux États-Unis avec ses titres connus de tous comme « Can't Hold Us », les festivaliers sont conquis !

Quoi de mieux qu'un DJ Néerlandais pour finir le deuxième jour, vous le connaissez sûrement, à 23 ans, il remplit des salles et des festivals du monde entier, Martin Garrix (même blessé des ligaments de la cheville depuis sa chute à un show à Las Vegas en mai dernier) a conclu en beauté et tout en couleur !

 

Eh oui c'est déjà le dernier jour, les heures passent vite, les festivaliers sont ravis, les photographes sont fatigués mais cette nouvelle édition a été bien riche.

Au Green Room, Old Tree'z (lauréat du tremplin Main Square 2019), Jonathan Wilson, Tamino, Rival Sons ont débuté le troisième jour.

Eddy de Pretto est sans aucun doute le visage le plus notable apparu sur la scène française depuis ces deux dernières années. Apprécié par les nordistes, il a pour habitude d'être présent à des festivals de la région. On confirme, « il joue bien de la musique » !

Le groupe Editors ferme le rideau du Green Room 2019, ils ont été repérés par les radios anglaises, ce style rock sombre vers des sons plus scintillants, toujours magnifié par l'ample voix de son leader. Durant le show, on ressent que le chanteur Tom Smith est possédé par le démon de la musique et des sonorités qui l’envoûtent en lui.

Au Main Stage, le groupe Idles, l'australien John Bulter Trio, le groupe britannique tendance Bring Me The Horizon ont également débuté ce dernier jour.

Le duo incontournable Français Big Flo & Oli a fait « jumper » la grande foule familiale du Main Square Festival. Les deux Toulousains entament actuellement leurs dernières dates avant une longue pause bien méritée.

Les Américains sont toujours présents au Main Square Festival, c'est au tour de Ben Harper & The Innocent Criminals, une figure marquante de ces dernières décennies, d'un style musical au blues, jusqu'au hip-hop. Ben Harpen possède un statut à part, quelque chose comme un guide spirituel, capable par ailleurs vers un groove communicatif.

En début de récit, « Tout le bonheur du monde est dans l'inattendu. », en effet, Jain s'attendait pas à faire le closing du Main Square Festival, c'est une grande première pour la jeune toulousaine. Avec ses titres phares et connue de tous, elle a réussi le pari d'emmener tout le bonheur du monde à l'ensemble des festivaliers ... !

Ainsi, s’achève cette nouvelle édition du Main Square Festival 2019. La bonne nouvelle ! On sait déjà les dates de la prochaine édition : du 3 au 5 juillet 2020. Soyez au rendez-vous !

 

 

 

 

 

 

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

ARRAS : Découvrez l’hôtel et le parc de la préfecture ce 22 Septembre.
Par François Greuez
A l’occasion de la 36ème édition des « Journées Européennes du Patrimoine », l’hôtel et le parc de la Préfecture du Pas-de-Calais seront ouverts au public le dimanche 22 septembre 2019 de 10h à 12h et de 14h à 18h. 

Le 16 Septembre 2019

ARRAGEOIS : Pour inciter les habitants à prendre moins la voiture, des aménagements cyclables ont été réalisés
Par François Greuez
A l’occasion de la semaine de la mobilité 2019, la Communauté Urbaine d’Arras et Artis vous propose le samedi 21 septembre une balade à vélo pour découvrir des itinéraires cyclables. En 2019, la Communauté Urbaine d’Arras a poursuivi ses aménagements cyclables, dans la ville, mais aussi dans les communes rurales, pour faciliter l’usage du vélo au quotidien.

Le 16 Septembre 2019

ARRAS : Le Festival les Inouïes, « Sur un malentendu » avec la Compagnie Les Sourds-Doués le 22 Septembre
Par François Greuez
Très appliqué, le quatuor attaque son fameux programme… Mais soudain, ça déraille et le cap du récital semble bien difficile à tenir : comment poursuivre avec quatre artistes fêlés, bien singulièrement cravatés et devenus incontrôlables ?!

Le 15 Septembre 2019

ARRAS : La transformation de la gare d'Arras et de la Petite Vitesse se dessine avec les habitants.
Par François Greuez
Porte d'entrée dans le territoire, la gare d'Arras et ses 4 millions de voyageurs chaque année, va faire l'objet d'une concertation avec les habitants du territoire pour imaginer la gare de demain, le quartier de demain aussi, en y intégrant notamment de nouvelles mobilités.

Le 14 Septembre 2019

ARRAS : Un exemplaire inédit du Traité de Versailles au Musée des Beaux Arts.
Par François Greuez
Cet exemplaire, de format plus réduit que le traité lui-même, fut remis à Jules Laroche, diplomate français et l’un des principaux négociateurs pour la France à la Conférence de la Paix du 28 juin 1919 à Versailles.

Le 12 Septembre 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais