NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Sur le terrain

PARIS : Une trentaine d'avocats d'Arras ont manifesté à Paris ce mercredi contre le projet de réforme de la justice

Une forte mobilisation locale contre un projet de loi dont la crainte principale est qu'il éloigne les justiciables de la justice.


Par Jean Rimbaud

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

PARIS : Une trentaine d'avocats d'Arras ont manifesté à Paris ce mercredi contre le projet de réforme de la justice

4 photos disponibles : VOIR LES PHOTOS

Négocier, expliquer et manifester, sont les triples objectifs que se fixe Maître Vincent Debliquis, bâtonnier du barreau d’Arras dans ce moment où les avocats se mobilisent, et descendent en force dans la rue.
Cela ne s’était plus vu depuis longtemps, même avec les mobilisations récentes liées à la réforme de l’aide juridictionnelle.
Le temps était donc plus à la manifestation ce mercredi.

Entre quatre et cinq mille avocats dans la rue au total
De retour de la manifestation qui a rassemblé entre quatre et cinq mille avocats, avoisinant dix pour cent de la profession, le barreau arrageois était représenté d’une trentaine d’entre eux.
A leurs côtés magistrats et greffiers étaient également présents.
Il s’arguent d’une plutôt forte représentativité, de l’ordre de trente pour cent à l’échelle locale, que le bâtonnier explique logiquement par une proximité pour rejoindre Paris, mais aussi parce que nous sommes dans une région où nous risquons d’être plus fortement impacté par les conséquences de cette future loi... face à une population plus fragile.

La raison : « Sous prétexte de dématérialisation, ce projet de loi de 84 pages a pour but d’éloigner la justice des justiciables ».
« Déjà que nous faisons partie des pays le moins doté financièrement, en la rendant plus complexe à saisir, on cherche à diminuer les recours… Au lieu de nommer des juges », affirme Maître Debliquis.
A l’image des Conseils des Prud’hommes où la réforme récente a réduit de moitié les saisines…

La mobilisation va continuer dans les prochains jours 
A une semaine de la présentation du projet de loi par Nicole Belloubet devant les députés, les rendez-vous s’accélèrent Place Vendôme à Paris.
La Ministre de la Justice n’a pas attendu la mobilisation des robes noires sous son bureau ce mercredi pour écouter. Le barreau d’Arras sensibilise de son côté les élus du territoire.

Pour autant la crainte des avocats est que le projet de loi puisse être dévoilé à la dernière minute, et soit voté sans débat.
« Hors de question de tuer le débat dans l’œuf » pour le bâtonnier d’Arras :
La grève perlée des avocats continue dès la semaine prochaine, et d’ici là les rendez-vous pour sensibiliser l’opinion et les élus aussi.

Web tv

Vidéo associée

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

ARRAGEOIS : Le bassin d'orage limite les déversements sans traitement dans la Scarpe.
Par François Greuez
Sept bassins d'orage se trouve sur le territoire de la Communauté Urbaine d'Arras, pour une capacité de stockage totale de 37 000m³. La construction d'un huitième bassin est programmée en 2019 sur la commune de St Laurent Blangy.

Le 14 Décembre 2018

ARRAS : Grand renforcement sécuritaire au Marché de Noël après l'attentat à Strasbourg
Par François Greuez
Après les événements survenus à Strasbourg mardi soir, la Ville d’Arras, la préfecture du Pas-de-Calais, les forces de l’ordre et les secours vont renforcer le dispositif sécuritaire sur et autour du marché de Noël.

Le 12 Décembre 2018

NORD - PAS DE CALAIS / Des mesures de vigilance et de sécurité renforcées sont prises dans le département suite aux événements dramatiques survenus à Strasbourg
Par François Greuez
Après les événements dramatiques survenus à Strasbourg durant la soirée du 11 décembre, Michel Lalande, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, préfet du Nord a réuni, ce mercredi 12 décembre, l’état-major de sécurité et notamment les forces de police, de gendarmerie, les militaires et le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) pour déterminer et coordonner l’ensemble des actions visant à renforcer la sécurité publique.

Le 12 Décembre 2018

ARRAS : Dans les coulisses du centre opérationnel départemental du Pas de Calais.
Par François Greuez
Le COD est un outil de gestion de crise à disposition du préfet qui 'active quand un événement majeur a lieu dans son département (importantes manifestations, épisode climatique impactant la sécurité routière, accident de grande ampleur...). Présidé par le préfet, il rassemble l'ensemble des acteurs de la sécurité civile, la police et la gendarmerie nationales, les services de l’État concernés et les représentants des collectivités.

Le 10 Décembre 2018

ARRAS : 14 NOMS POUR LANCER LA 15ÈME ÉDITION DU MAIN SQUARE FESTIVAL !
Par François Greuez
Alors que les fêtes de fin d’année approchent, il est temps pour nous de vous dévoiler les premiers artistes qui participeront à la 15ème édition du festival arrageois !

Le 07 Décembre 2018